français (France) English (United States) español (España)

Lire aussi

L'acrylique, une technique tout terrain

Le lundi 06 septembre 2010 par l'Atelier Canson

0 Commentaire

 

Illustrateur, dessinateur, peintre... Comment vous définissez-vous ?


Les peintres sont toujours des dessinateurs, et les illustrateurs sont souvent des peintres ! Dès que l’on est professionnel, ce sont les contacts, les rencontres, et en définitive les commandes, qui orientent et définissent votre activité. Aujourd’hui, je réalise régulièrement des dessins d’humour pour l’édition, la publicité et la presse spécialisée, par exemple dans le domaine juridique, immobilier ou médical. Je fais beaucoup de croquis sur le vif dans la rue ou le métro, pour le plaisir, et je peins, le plus souvent à l’acrylique.

 

 

Qu'est-ce qui vous plait dans l'acrylique ?


C’est une technique tout terrain, multi facettes. L’acrylique a le grand mérite de pouvoir être utilisée à la façon de l’aquarelle, de l’huile, ou des encres liquides. Elle sèche très vite, et peut donc être retravaillée presque immédiatement. Les pigments résistent à la lumière, et, détail prosaïque mais non négligeable, la peinture est sans odeur. Je l’utilise de plus en plus, pour tout : pour mes travaux d’illustrateur, pour mes expositions personnelles et pour mes dessins à la plume ou au pinceau.

 

Avez-vous des thèmes de prédilection ?


J’aime peindre des paysages ou des scènes de genre en m’inspirant du lieu où j’expose : la Cité à Carcassonne, le château d’Azay-le-Rideau, les falaises d’Étretat, etc. Les animaux ont également pris une place croissante dans mes œuvres. Coqs, poules, chats… au début simples éléments de décor, ils ont fini par occuper tout l’espace ! J’ai peins ainsi à l’acrylique des séries de portraits d’animaux sur bois. Aujourd’hui, de plus en plus, je vais vers la simplification des formes, l’abstraction.

 

Le lavis, c'est une nouvelle étape dans votre vie d'artiste ?


Je privilégie désormais le lavis, c’est-à-dire une seule couleur, diluée pour obtenir différents degrés d’intensité. L’acrylique s’y prête à merveille. Des peintres hollandais à Pierre Alechinsky, en passant par Victor Hugo, de nombreux artistes ont travaillé le lavis. C’est une technique exigeante, passionnante, un peu rébarbative pour le grand public, mais dont la sobriété fait tout le charme, et qui généralement exprime très directement la personnalité de l’artiste.

 

 

François Pouch collabore avec les éditions Bordas, Albin Michel, Magnard, Cartes d’Art…
II vient de publier Foodie french aux éditions Diateino.
Il expose régulièrement : hôtel Ritz à Paris, hôtel de ville de Carcassonne, galerie Art Espace à Toulouse, galerie Deconchat à Limoges…
http://www.francoispouch.net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Note

Note moyenne (0 notes)

Vos Avis

Soyez le premier à donner votre avis

Pour pouvoir laisser un avis, Identifiez-vous ou Créez un Compte